Vivre en colocation

C’est un peu triste que je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de la cohabitation, la colocation! Je ne vous en ai que brièvement parlé, mais j’étais ici, à Zagreb, en colocation avec un Colombien, qui vient tout juste de partir. Autant vous dire qu’après avoir passé une moitié d’année ensemble, la séparation est difficile!

Son départ ma donné envie de vous parler de la colocation et des expériences que j’ai eues. Car non, ce n’était pas ma première colocation!

Partager sa chambre/internat

Habituée aux colonies de vacances, centres de vacances et séjours à l’étranger, j’avais déjà vécu dans une chambre avec plusieurs personnes. Mais voilà, ce n’était que des courts séjours, ne dépassant jamais un mois. Tout commence donc en 2010, où j’ai fait ma rencontre avec l’internat. (Ce que nos parents appellent la « pension »). Pendant 4 ans, j’ai dû partager une chambre avec des amies et parfois des inconnues (qui deviendront mes amies!). Il s’agissait souvent de chambres de 4, vous savez, avec deux lits superposés!

Pour ceux qui ont eu la chance d’experimenter l’internat, ce sont des moments inoubliables, des amitiés incassables mais aussi de sacrées leçons de vie. Parce que vivre avec ses frères et soeurs et sa famille, et vivre avec des jeunes qui n’ont pas les même habitudes de vie, ça change tout. Quand je repense à l‘internat, je repense à toutes les bêtises que nous avons pu faire, et tous les moments que nous avons partagés ensemble! Nostalgie, nostalgie!

Partager une maison:

Ma VRAIE première colocation fut celle de Vancouver (il y en a eu deux, mais une plus importante que l’autre). Après avoir passé mon premier mois dans une maison, en colocation avec 6 personnes et un chien, que je ne connaissais pas (bon, j’avoue que Holly et moi aimions quand même bien passer du temps ensemble #dog). J’ai déménagé dans une nouvelle maison appelée « Broadway House« . Me voilà en colocation avec des jeunes tous aussi différents les uns que les autres, mais tous vraiment merveilleux. Espagnols, Français, Polonaise, Canadiens puis Tchèques. Autant d’amis que de bons moments partagés! (Gros moment de nostalgie!).
Il faut savoir que les prix des logements à Vancouver sont extrêmement chers et que la colocation est donc très très répandue. Si jamais tu es à la recherche d’une colocation à Vancouver, je te conseille de contacter Vanmates! Tu ne sera pas déçu!

Partager un appartement:

En ce moment, je partage donc un appartement. Je ne suis donc plus avec mon coloc Colombien mais avec une amie Américaine! Nous ne sommes que deux… cela change de mon expérience à Vancouver, mais tout ce passe encore une fois, très bien!

Vivre en colocation, oui ou non?

Tu es quelqu’un de très solitaire, tu n’aimes pas partager, tu n’es pas du matin (et ni du soir), tu n’aimes pas faire des concessions, tu n’es pas respectueux, tu es trop exigeant…

NON

Mais si au contraire tu aimes rencontrer des gens, n’aimes pas être tout le temps seul, partager, discuter, sortir avec tes amis, tu es sociable, respectueux…

OUI

Pour que tout cela se passe bien, il y a quelques règles simples à respecter. Pour moi, les dix plus importantes sont celles que j’ai listées ci dessous: (et vous? que pensez vous de la colocation, de l’internat… de la cohabitation?)

10 règles de la colocation:

  • Payer son loyer en temps et en heure
  • Être polis, toujours
  • Respecter l’intimité de l’autre
  • Se répartir les tâches ménagères
  • Respecter le sommeil
  • Se mettre d’accord sur les repas
  • Se rendre service
  • Discuter
  • Accepter les différences
  • Toujours ranger derrière soi (vaisselle!)

24 thoughts on “Vivre en colocation

  1. Hello,
    Je n’ai jamais vécu en colocation mais je pense que ça aurait pu me plaire car j’aime bien la compagnie des autres tout en ayant un petit espace à moi^^
    Bisous à toi 🙂

    1. Ce sont des supers expériences, ou l’on apprend beaucoup sur soi et sur les autres aussi! Gros bisous 🙂

  2. Salut ! J’ai testé la colocation quand j’étais en Pologne et ça c’est super mal passé, mes colocs ne faisaient jamais la vaisselle, passaient 25 minutes chacun sous la douche (très pratique le matin quand tu dois aller travailler) bref l’horreur ! Et là je suis en « colocation » avec mes beaux parents et mon beau frère et c’est tout l’inverse, tout est parfait, comme quoi !

  3. coucou! jamais testé pour ma part!! mais j’ai beau être sociable, j’aime bien avoir mon propre appart en fait ^^ avec mes chats et mes piafs XD après pourquoi pas tester si l’occas se présente 🙂

  4. Coucou! Je n’ai jamais vécu en colocation, seulement des courts séjours en colo etc. Je garde de très bons souvenirs de ces moments! Je sais pas si je vais tester la colocation quand je partirais en semestre à l’étranger mais pourquoi pas ! Je pense que c’est une belle expérience à vivre !
    Gros bisous!

    1. Je te conseilles! Surtout à l’étranger! et cela ne t’empêche pas d’avoir une chambre et donc de l’intimité 🙂

  5. Coucou ma belle, j’ai beaucoup aimé ton article il est juste génial et très bien illustré!
    Je ne sais pas si je suis vraiment faite pour la collocation car il est vrai que j’aime bien mes moments de solitude que j’ai peur de perdre si je me lance la dedans!
    En tout cas merci beaucoup du partage, pleins de bisous :*

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire :-*
      J’aime aussi ces moments de solitudes, et arrive à les garder. La chose en plus, c’est d’avoir juste à ouvrir la porte de sa chambre pour ne plus être seule!

  6. Superbe article Sunshine ! C’est tellement vrai en plus ce que tu écris.
    Trop triste pour Santiago, j’espère que tu le reverras
    ❤❤

  7. J’ai fait plein de colocs depuis que j’ai quitté la maison familiale. J’avais commencé avec des gens que je connaissais déjà, mais j’ai aussi eu l’occasion de vivre avec 11 inconnus!
    Dans l’ensemble, même si une de mes colocations s’est très mal passées, c’est une expérience que j’ai beaucoup apprécié (coucou les petits apéros impromptus le soir!)

    Mais je t’avouerais que je commence à avoir envie de me poser et avoir un vrai chez moi, pas seulement un frigo à partager^^

    1. Ce sont toujours de bonnes expériences… c’est tellement important d’apprendre à vivre avec d’autres. Surement même que les mauvaises expériences sont les plus enrichissantes! Même si pas les plus agréables… . Tu as raison! Les colocs, ça ne peux durer qu’un temps!
      :-*

  8. Très sympa comme article, on voit pas beaucoup de posts à ce sujet malheureusement. Moi j’ai des très bons souvenirs de l’époque de l’internat, même si ça n’a pas toujours été facile de concilier 4 filles hyper différentes. Actuellement, je suis en colocation dans un appartement sur Paris avec ma cousine et l’ambiance est très très froide. On a un style de vie diamétralement opposé et beaucoup de mal à s’entendre sur les taches ménagères…!

    Ninon
    http://www.ninonptrs.fr

    1. Je te rejoins pour dire que ce n’est pas toujours facile de vivre en internat! Mais, avec du recul, cela apprend beaucoup! J’espère que la colocation avec ta cousine se passera mieux… avec le temps! Les tâches ménagères, toujours le même problème!

  9. Je teste aussi … mais d’un point de vue professionnel par un partage d’atelier ! C’est très chouette et franchement ça fait du bien de travailler de cette manière … à part la vaisselle 🙂 ( toujours et encore )

  10. J’ai bien aimé la collocation avec mes copines après le lycée! On a passé beaucoup de temps à manger, se disputer, pleurer.. Mais c’était nos meilleurs moments! 🙂 Super article! Ça m’a rappelé des souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *