Vancouver

Arrivée par hasard (ou presque), c’est avec le coeur lourd que j’ai dû quitter Vancouver, ma ville pendant 5 mois.

Intriguée par ce nom qu’on ne connaît trop peu et qu’on ne sait même pas situer sur une carte, c’est pourtant là-bas que mon coeur s’est installé. Et comment ne pas y laisser son coeur? Qui n’a pas ressenti ce sentiment magique de liberté lié à celui de bonheur lorsque tu te retrouves, tête en l’air et assis sur la plage, face à la montagne, dos à la city. Cette ville est tout simplement magique, difficile de s’ennuyer, difficile aussi de ne pas l’aimer. Ah, Vancouver!

Il y en à pour tous les goûts… d’humeur joviale si tu décides de te balader sur Wreck beach, entouré des nudistes, tu pourras alors assister à un défilé, où tous styles de personnes (et personnages) se mélangent. Et puis, si tu es plutôt d’humeur sportive, lève-toi, prends tes chaussures et ton sac à dos. Profite de la proximité des montagnes pour faire une des nombreuses randonnées… let’s go! Il va falloir s’accrocher car ni toi, ni moi ne sommes habitués à de si hautes montagnes… Et au rythme bien entraîné des Vancouvetistes. C’est alors fière (mais fatigué) que tu arrives en haut avec une vue imprenable sur cette jolie ville que tu saura apprécier (crois-moi, cela vaut le coup)!

Il est temps de redescendre (en gondola, bien évidemment!), et pourquoi ne pas s’arrêter à English bay? C’est alors que, les pieds dans le sable, tu peux admirer ce beau coucher de soleil, les bateaux, les montagnes (tu reconnais les lumières de Grouse Mountain –et tu es assez fière, même très fière-), la ville est illuminée derrière toi et malgré la fatigue, tu décides de rejoindre tes amis. Alors si pendant longtemps Vancouver était surnommée la « No fun city » les choses ont bien changées… tu pourras danser toute la nuit (enfin, jusqu’à 2/3h du matin… oui, on n’est pas en Europe!) et rentrer chez toi avec le sourire! Pour ma part, j’ai décidé d’aller au Roxy, ou l’on à pu danser sous le rythme des groupes de musiques jouant en live!

Partir a Vancouver, c’est partir à la découverte des autres, apprendre à apprécier le mélange des cultures. Pour moi, il s’agit de la représentation même de la cohabitation, une bonne entente entre des personnes du monde entier, de religions très différentes et langues aussi nombreuses que surprenantes. Une belle représentation, un beau mélange. Il fait bon vivre, tu t’y sens bien, en sécurité (et cela n’a pas de prix). Loin de notre stricte société, Vancouver donne chance à tous ceux qui veulent l’aimer.

Vancouver c’est aussi une richesse liée au partage. Tu auras l’impression de voyager encore plus que tu n’aurais pu le faire grâce à ton nouvel ami Indien, Asiatique, Allemand, Espagnol, Polonais, Tchèque, Américain, Colombien, Suisse… et ça, c’est vraiment magique!

Vous avez compris, j’en suis tombée amoureuse de ce pays, de cette région de British Columbia, de cette ville! Et je ne suis pas la seule… Vancouver, est, d’ailleurs, devenue la première ville des millionnaires! Certes, parler de Vancity sans parler de prix serait peut-être une erreur de ma part… Prêt(e) à dépenser une fortune pour avoir un petit nid douillé? #donthave1million? Mais croyez-moi, cela en vaut vraiment la peine!

Vancouver, c’est un smoothie composé d’un nombre impressionnant de cultures, de paysages et lieux insolites. C’est un bon et beau mix entre les Etats-Unis et la côte ouest du Canada! Alors même si le moment #FoodNostalgia arrivera sûrement jusqu’à ton estomac (c’est vrai que la nourriture n’est pas la même que la nôtre…) tu pourras toujours aller jusqu’à Granville Island et t’acheter un bon camembert. Crois-moi, il te coûtera un bras, mais tu en profiteras!

Alors même si Vancouver se change en « Raincouver » lorsque la saison froide arrive, croyez-moi, elle en fait rêver plus d’un(e)!

Aucun risque d’être déçu par la gentillesse et le respect des Canadiens… mais plutôt surpris! « Ça existe des gens comme ça? » … croyez-moi, ça suffit pour y retourner.

« It is beautiful in Vancouver; let’s face it. I mean, you have the ocean. There’s mountains ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *